Regard d'experts

Vincent Montet : étude IAB 2016 – la fin du marketing digital

Intervention  de Vincent MONTET au Hubforum d’octobre 2016

Vincent Montet – Directeur du MBA Spécialisé Digital Marketing & Business (MBA DMB) et membre du conseil d’administration de l’IAB France

Cette intervention de Vincent Montet au Hubforum 2016 est à visionner absolument par tous les marketers et – ce serait là une excellente démarche – par les direction RH (formation et recrutement). La présentation de la dernière étude IAB permet de bien cerner les mouvements actuels que subissent les entités marketing.

Pour moi, qui suis en pleine rédaction d’une thèse pro sur le sujet, l’intervention de Vincent Montet est désarmante : en 8 minutes, il résume ma vision et l’état de mon art ! Mais sa présentation est également hyper rassurante : elle me conforte dans mes travaux actuels et dans mon rôle de manager.

Une étude faite pour moi

Je me sens totalement en phase avec les résultats de cette étude : elle est faite pour moi ! Pour m’aider dans mes écritures universitaires mais surtout pour m’accompagner en tant que pro #InRealLife. En tant que dirmarket, j’ai effectivement accompagné la spécialisation des collaborateurs en marketing digital, et je ressens bien aujourd’hui après cette phase d’hyper spécialisation, ce besoin d’un middle management transverse avec cette ultra nécessité de collaboration. Il n’y a plus désormais plus de marketing Digital, mais du marketing tout simplement.

A mes yeux, il manque toutefois dans cette étude une tendance de fond (peut-être ai-je un coup d’avance !) c’est l’inévitable émergence des martech, avec en tout premier plan de Chief Marketing Technologist.

Les possibilités et les attentes en termes d’expérience client ne cessent de croître et  les outils marketing explosent. Le marketing dispose d’ailleurs aujourd’hui de l’éventail de solutions logicielles le plus vaste jamais observé dans l’histoire de l’informatique. Cette tendance place le marketing à la croisée entre son propre champ d’action et celui des technologies de l’information. Mais faute d’une parfaite compréhension entre les fonctions marketing et les enjeux informatiques, cette alliance est impossible. En ce sens, le Chief Marketing Technologist est un relais entre le marketing et les technologies de l’information.

Trois points en revanche que l’étude met en avant et dont je suis totalement convaincue (mon entourage profesionnel m’en est témoin) :

  • l’indispensable investissement dans son Personal Branding pour tout marketer (vite à mon Klout !)
  • l’importance de faire, pour comprendre : point de stratège sans ‘doers’
  • la nécessité d’entretenir une double vie : un projet pro perso en plus de son poste actuel

 Points principaux du baromètre 2016, des réponses concrètes et chiffrées

Pour rester à la pointe de leur expertise, les marketers et communicants doivent désormais intégrer 3 nouveaux enjeux :

la Vision Stratégique, la Collaboration et le Savoir- être digital.

La fin du marketing digital a sonné. En effet, son importance décroit dans l’ensemble des secteurs. Les quatre compétences jugées essentielles l’an dernier ne changent pas et se renforcent :

• La gestion de projet 80 % (versus 73% en 2015)

• Les leviers de performance 68 % (62%)

• La maîtrise des outils d’analyse 63% (59%)

• Le Social Media 61% (54%)

Deux nouvelles compétences à maitriser font leur entrée dans le TOP 10 : le marketing automation (36%) et la connaissance des méthodes UX (29%) ainsi que  deux nouveaux métiers : le data miner et analyst 82% ( en plus des data scientist et chief data offcier ) et L’UX designer pour 56 %.

Question formation, les professionnels interrogés mettent en première place la pratique, l’expérience acquise sur les projets. Le « ON THE JOB » est largement dominant à 56 % comme l’an dernier. Au delà, ce sont les séminaires ou les MOOC qui sont jugés les plus pertinents.  64 % des répondants jugent la Certification des outils (Google adwords, Facebook ads, …) plus importante que les certification homologuées RNCP (44% RNCP).

Régulièrement citée comme une transformation majeure du travail, l’intrusion dans la sphère personnelle de l’activité professionnelle est aujourd’hui acquise. pour la première fois révèle l’importance d’un mouvement nouveau :  43% des professionnels du marketing/communication digital déclarent mener un projet professionnel personnel dissocié de leur activité actuelle !

Retrouvez l’étude complète sur le site de l’IAB France

You Might Also Like

1 Comment

  • Reply
    montet
    novembre 8, 2016 at 6:34

    Merci !!!!!!

  • Leave a Reply