Browsing Tag

connaissance clients

Regard d'experts

Didier Barbé – CMO, Dircom et vente : un avenir commun

 

Didier Barbé – Vice Président marketing et communication d’IBM France

IBM a interrogé des Directeurs Marketing internationaux du monde entier. Plus de 1700 Directeurs Marketing, répartis dans 64 pays et 19 secteurs d’activité ont participé à cette étude via des entretiens en face à face. 111 directeurs marketing ont été interviewés en France.  Cette étude qui date de 2011 est téléchargeable en ligne.

L’étude explore les tendances émergentes impactant les directeurs marketing, et explique comment ils ont fait face aux nouveaux besoins du marketing.

La conclusion majeure à retenir est claire : les CMO considèrent qu’ils vont être confrontés à une complexité majeure et ils ne sentent pas prêts à affronter ces changements.

La transformation du métier met en exergue les grands défis auxquels le Directeur Marketing est confronté : :

  • L’explosion des données. Il se crée un million millards de données dont 80% de ces données sont non structurées et digitales et les CMO ne sentent pas compétents pour gérer ces flux de données.
  • L’émergence des réseaux sociaux. Les CMO ont conscience que les réseaux sociaux sont à utiliser sous 3 angles : comme un canal d’information et d’influence mais aussi en tant que canal de vente. Là encore les CMO ne se sentent pas prêts à exploiter ce nouveau canal de distribution.

Pour résister le CMO doit :

  • penser système,
  • intégrer son entreprise non plus par rapport à un marché mais par rapport à des individus. Les 4P de Kotler sont remplacés  par les 4E (Emotion, Expérience, Engagement, Exclusivité)
  • doit être un expert des données.

Les Directeurs Communication, ventes et CMO ont un avenir commun.

Face à celui qui compte (le Dir financier) il n’en restera qu’un seul : celui qui crée les conditions de la croissance et qui s’occupe des lignes du haut du compte d’exploitation, ces lignes qui permettent de compter les lignes du bas !

 

 

Coup de coeur

Client centric : allo, quoi ?!

Priorité à l’expérience client.

On n’est tous client centric, non ?

Les consommateurs exigent des interactions de plus personnalisées avec les marques, à travers les technologies et les canaux d’interaction client.

Dans le futur, les organisations devraient songer à nommer un responsable de l’écoute. Cette personne aurait vocation à écouter ce qu’expriment réellement les clients et à comprendre leurs comportements sur le web, via les technologies mobiles, les réseaux sociaux mais aussi dans le monde « réel ».

En attendant, l’arrivée du Responsable Ecoute et la transformation de notre traditionnel marketing BtoB et BtoC en BtoH (Business to Humain), voici une petite video qui rappelle que – parfois – le monde réel va son propre rythme ! 

 

 

Brèves d'actu

Living services : révolution du marketing de l’offre

Si l’internet des objets change tout pour l’entreprise, ce n’est pas à cause des objets connecté mais des « Living Services », ou services vivant qu’il permet aux entreprises de développer, en partant du besoin de l’utilisateur et non d’une technologie à vendre.

Un changement de logique qui oblige aussi l’entreprise à changer son organisation, explique Pascal Delorme, directeur d’Accenture Digital France Benelux.

Sourced through Scoop.it from: www.usine-digitale.fr

Brèves d'actu

Le marketing a changé, mais pas comme vous l’imaginez

Combien d’articles, de présentations sur la « révolution du marketing »?

Combien d’articles sur l’usage de technologies pour des campagnes de publicités ? Oui le marketing a beaucoup changé mais il faut dépasser le complexe du digital, comprendre qu’il s’agit avant tout d’expérience et de relation.

Un digital qui est bien intégré ne se voit simplement pas.

Sourced through Scoop.it from: www.gregorypouy.fr

Brèves d'actu

Carnet blanc (encore) : Marketing et informatique, tandem idéal

digital-émois.fr

Carnet blanc : Marketing et informatique, tandem idéal pour améliorer la connaissance client

A notre ère, où la personnalisation est plus une nécessité qu’un simple avantage, les marques doivent absolument avoir une vision claire des données et de l’identité des clients, pour mieux les fidéliser et gagner leur confiance. Mais à qui peut bien revenir cette responsabilité dans une entreprise aujourd’hui ?

Si les technologies peuvent être utiles pour résoudre ce problème, il est primordial que le directeur marketing et le DSI d’une entreprise s’efforcent de comprendre leurs besoins mutuels. Les marketers sont des maîtres de la créativité et de la persuasion. Le service IT veille sans relâche à protéger l’ensemble des systèmes pour qu’ils demeurent opérationnels et disponibles. Mais l’équipe IT a besoin que les marketers lui indiquent quelles sont les données importantes, tandis que les marketers comptent sur l’expertise du service IT pour garantir que les données sont bien collectées et conservées en toute sécurité.

A l’heure de l’IoT, le volume des données recueillies par les marques peut être source d’une valeur ajoutée immense. Encore faut-il que l’IT comprenne comment le marketing peut les exploiter. Ces deux services doivent se comprendre, et la technologie peut les y aider.

Sourced through Scoop.it from: www.journaldunet.com

See on Scoop.itDIGITALISATION MARKETING