Browsing Tag

Big data

Digital-émois Intelligence Artificielle

Rencontre avec le machine learning

digital-emois.fr

La démocratisation des technologies Big Data donne accès à des puissances de traitement considérables qui permettent de traiter des volumes de données ahurissant. Mais, les data aussi volumineuses soient elles, n’ont de valeur qu’accompagnées d’analyses et c’est là tout l’apport du machine learning, de l’apprentissage automatique.

 

Machine à prédire

Avec le machine learning, la machine arrive à apprendre toute seule grâce aux données sans être explicitement programmées pour cela. Le Machine Learning construit des mécanismes prédictifs à partir d’observations passées. Cette démarche présuppose l’existence d’un mécanisme causal. Ainsi, pour prédire un phénomène, il existe deux solutions :

  • élaborer un modèle explicatif en se basant sur la compréhension du mécanisme causal. Cette démarche est menée par les scientifiques.
  • mettre en évidence des corrélations significatives dans un jeu d’observations, c’est-à-dire trouver un modèle prédictif. Le Machine learning, tout comme les statistiques utilisent cette démarche.

Machine basée sur l’apprentissage

Pour faire fonctionner le machine learning, il existe différents types d’apprentissage dont les 2 principaux sont :

  • L’apprentissage supervisé

On donne aux machines un modèle (« teacher ») duquel elles apprennent.

Pour qu’un programme apprenne à reconnaître une voiture, par exemple, on le nourrit de dizaines de milliers d’images de voitures, étiquetées comme telles. Cette technique est relativement ancienne, mais elle a fait un bond avec les récentes avancées technologiques.

La masse de données désormais disponibles ainsi que la puissance de calcul à disposition des ingénieurs multiplient l’efficacité des algorithmes. Ce type d’apprentissage est courant et fait déjà parti de notre quotidien avec par exemple les outils de traduction automatique.

  • L’apprentissage non-supervisé

Si l’apprentissage supervisé revient à construire un modèle de corrélation entre 2 ou plusieurs variables a priori connues – l’apprentissage non supervisé va prendre en compte l’ensemble des variables d’un problème et va en extraire les corrélations les plus fortes. Ce qui est bien plus puissant car cela va au-delà des préjugés humains et met en relief des corrélations cachées qu’aucun d’entre nous n’aurait pu imaginer.

Pour le marketing, le machine learning va plus loin que la simple utilisation de données pour mieux cibler. Il apprend des réponses, des comportements des clients ou prospects.  Avez-vous reconnu votre précieux assistant, bras droit de demain ?

Data et Techno Marketing Digital-émois

Le data driven marketing pour penser client

digital-emois.fr

Penser client, c’est être capable de reconnaître l’individu à toutes les étapes de son parcours d’achat, dans toutes ses interactions avec la marque. Pour cela les directions marketing font face à un afflux d’informations sur le comportement des prospects.

L’objectif des directions marketing est de reconstituer les parcours clients pour identifier les actions à mener et préciser à quel moment, sur quel support, auprès de quelle personne intervenir.

Ainsi, l’ajustement de la stratégie marketing dépend directement de la capacité des marketeurs à structurer et analyser ces données en amont grâce à de nouveaux moyens. Cette démarche centrée sur la data client  est appelée data-driven marketing.

lire la suite

Brèves d'actu Regard d'experts

Futur de la DMP : les robots aux commandes du marketing


Des données comme s’il en pleuvait …

Le rêve du directeur du marketing est enfin exaucé. Mais comment transformer cette abondance de chiffres en source de revenus. Les data management platforms (DMP) sont devenues un outil indispensable pour y réussir, mais elles n’ont pas encore livré toutes leurs potentialités. Directeurs marketings, vous êtes assis sur un tas d’or.

Telle est l’analyse de Vincent Luciani, directeur général d’Artefact.

La plus grande gageure sera technique pour passer à la deuxième ère data-driven.

Voici les 4 tendances à suivre pour relever ce défi :

  1. La réconciliation des parcours on et offline
  2. La diversification des cas d’usages
  3. Créativité et personnalisation
  4. Storytelling et campagnes continues

Dès aujourd’hui, la R&D et l’utilisation innovante de la data peut accroître significativement l’intérêt d’une DMP et en faire un vrai outil d’appui marketing. Mais demain, les progrès technologiques feront des outils basés sur l’intelligence artificielle de tels supports d’aide à la décision qu’ils pourraient peut-être même supplanter le directeur marketing !

Sourced through Scoop.it from: www.usine-digitale.fr

Regard d'experts

Didier Barbé – CMO, Dircom et vente : un avenir commun

 

Didier Barbé – Vice Président marketing et communication d’IBM France

IBM a interrogé des Directeurs Marketing internationaux du monde entier. Plus de 1700 Directeurs Marketing, répartis dans 64 pays et 19 secteurs d’activité ont participé à cette étude via des entretiens en face à face. 111 directeurs marketing ont été interviewés en France.  Cette étude qui date de 2011 est téléchargeable en ligne.

L’étude explore les tendances émergentes impactant les directeurs marketing, et explique comment ils ont fait face aux nouveaux besoins du marketing.

La conclusion majeure à retenir est claire : les CMO considèrent qu’ils vont être confrontés à une complexité majeure et ils ne sentent pas prêts à affronter ces changements.

La transformation du métier met en exergue les grands défis auxquels le Directeur Marketing est confronté : :

  • L’explosion des données. Il se crée un million millards de données dont 80% de ces données sont non structurées et digitales et les CMO ne sentent pas compétents pour gérer ces flux de données.
  • L’émergence des réseaux sociaux. Les CMO ont conscience que les réseaux sociaux sont à utiliser sous 3 angles : comme un canal d’information et d’influence mais aussi en tant que canal de vente. Là encore les CMO ne se sentent pas prêts à exploiter ce nouveau canal de distribution.

Pour résister le CMO doit :

  • penser système,
  • intégrer son entreprise non plus par rapport à un marché mais par rapport à des individus. Les 4P de Kotler sont remplacés  par les 4E (Emotion, Expérience, Engagement, Exclusivité)
  • doit être un expert des données.

Les Directeurs Communication, ventes et CMO ont un avenir commun.

Face à celui qui compte (le Dir financier) il n’en restera qu’un seul : celui qui crée les conditions de la croissance et qui s’occupe des lignes du haut du compte d’exploitation, ces lignes qui permettent de compter les lignes du bas !

 

 

Brèves d'actu

Le marketing digital est-il data dépendant ?

La révolution data permet de cibler plus efficacement les consommateurs avec du contenu en parfaite adéquation avec leurs attentes. La data est partout, à toutes les étapes du parcours d’achat, traçant de manière systématique et constante les moindres comportements d’un consommateur, à la fois dans ses usages mais aussi, et surtout, dans ses rapports aux messages qui lui sont adressés.

La  data ne transforme pas seulement les stratégies marketing, elle transforme les organisations en général et le business en particulier.

Sourced through Scoop.it from: www.hbrfrance.fr

Digital-émois Regard d'experts

Le néo-marketing vu par les marketeurs en infographie

digital-emois.fr

Transparence, pression du résultats, omniprésence de la data

L’étude RocketFuel (l’un des leaders du marketing programmatique), au mois d’aout 2016 auprès de 324 professionnels du marketing européens  vise à mieux comprendre comment les marketeurs appréhendent les mutations auxquelles ils font face dans leurs fonctions.

On y apprend ainsi notamment que pour 70% d’entre eux, la transparence devient plus importante pour réussir alors que pour 93% des professionnels du marketing européens, la pression du ROI sur les responsables de compte est plus importante que jamais. De même, 60% soulignent qu’il devient difficile de choisir les métriques de réussite de la campagne.

Les parcours clients restent à travailler, pour les transformer en  véritable relation, continue et pertinente. La vue unifié du client va demander encore quelques investissements :

  • 6 marketeurs sur n’utilisent toujours pas de vue unique du client pour mener leurs campagnes
  • 1 initiative marketing  5 est basée sur les individus plutôt que sur les devices

Découvrez la synthèse de cette étude en infographie :

  • digital-emois.fr

Rocketfuel_infographie_marketing

Digital-émois Nouveautés métier

Ne soyez plus aveugle : maitrisez vos indicateurs marketing

Indicateurs marketing : la base indispensable du néo-marketer

La clef de réussite d’une campagne marketing réside dans la capacité de mesurer et d’analyser les indicateurs de performance.

Sans maitrise des indicateurs, point d’analyse des stratégies qui fonctionnent et de celles qui échouent, impossible de prendre les mesures adéquates pour ajuster et améliorer les leviers.

Selon une étude d’Unica, pour ‘57% des professionnels du marketing citent « la mesure, l’apprentissage et l’analyse des KPI » est l’un de leurs plus grands défis au sein de leur entreprise.’

Même les bons marketers se concentrent souvent uniquement sur le suivi des éléments de base : le trafic et les leads. Il existe pourtant tout un monde au-delà de ces indicateurs à la fois simples et importants. CAC – CTR – CPM – GRP – taux de rebond – capping … c’est une foule d’indicateurs sur un marché en totale évolution ! Plus de 60 indicateurs principaux ont été répertoriés par l’IaB.

S’il n’est pas indispensable de maitriser et d’exploiter toutes ces données pour avoir une lecture efficace de ses actions marketing, il reste indispensable d’avoir une bonne vision d’ensemble pour choisir les indicateurs les plus pertinents pour votre activité.

En effet, vous pourrez alors analyser vos données bien plus en détail pour voir comment certaines composantes de votre stratégie agissent ensemble, apprendre quelles améliorations pourraient augmenter la performance de votre marketing et éviter de nombreux et sérieux freins.

Les indicateurs clés de performance font partis du monde marketing depuis bien longtemps mais le développement du digital place désormais le pilotage des KPI au coeur du job d’un bon marketer.  Une seule certitude, le marketing de l’intuition est mort.

Le marketer de demain doit mettre en place des indicateurs qui permettent de comprendre pour prendre les bonnes décisions ou au moins prendre de meilleures décisions.

  • Acquérir une vision globale des mesures de votre site
  • Optimiser vos campagnes e-marketing selon les leviers de trafic
  • Connaître les nombreux paramètres pour collecter les bons indicateurs
  • Maîtriser les outils d’analyse plus efficacement pour chacune de vos sources de trafic

Pour vous aider à vous lancer, je vous partage le prezi de l’iab, qui recense les principaux indicateurs usités sur le marché en 2016.

En bonus, voici en EXCLUSIVITE (merci à @Christophe Dane) également un panneau récapitulatif des indicateurs clés sur le digital répartis par en  4 familles d’objectif (visibilité, engagement, conversion et financier).

digital-emois.fr

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Reste à chacun de piocher dans ces deux supports pour concocter sa liste d’indicateurs marketing et d’outils clés à suivre.

A vous de jouer.

Brèves d'actu

Analytics : ce nouveau super-pouvoir du marketeur

digital-emois.fr

Mon super pouvoir

Le marketing est définitivement entré dans l’ère de la data.

Jamais les marketeurs n’ont eu accès à autant de données sur leurs clients, prospects ou concurrence…

Experian Marketing Services propose un état des lieux des techniques actuelles et mieux comprendre les synergies qui existent aujourd’hui entre analytics et marketing, dans son livre blanc super-pouvoirs de l’anayltics avancé .

Sourced through Scoop.it from: comarketing-news.fr

Brèves d'actu

Carnet blanc (encore) : Marketing et informatique, tandem idéal

digital-émois.fr

Carnet blanc : Marketing et informatique, tandem idéal pour améliorer la connaissance client

A notre ère, où la personnalisation est plus une nécessité qu’un simple avantage, les marques doivent absolument avoir une vision claire des données et de l’identité des clients, pour mieux les fidéliser et gagner leur confiance. Mais à qui peut bien revenir cette responsabilité dans une entreprise aujourd’hui ?

Si les technologies peuvent être utiles pour résoudre ce problème, il est primordial que le directeur marketing et le DSI d’une entreprise s’efforcent de comprendre leurs besoins mutuels. Les marketers sont des maîtres de la créativité et de la persuasion. Le service IT veille sans relâche à protéger l’ensemble des systèmes pour qu’ils demeurent opérationnels et disponibles. Mais l’équipe IT a besoin que les marketers lui indiquent quelles sont les données importantes, tandis que les marketers comptent sur l’expertise du service IT pour garantir que les données sont bien collectées et conservées en toute sécurité.

A l’heure de l’IoT, le volume des données recueillies par les marques peut être source d’une valeur ajoutée immense. Encore faut-il que l’IT comprenne comment le marketing peut les exploiter. Ces deux services doivent se comprendre, et la technologie peut les y aider.

Sourced through Scoop.it from: www.journaldunet.com

See on Scoop.itDIGITALISATION MARKETING

Brèves d'actu

Le data-driven marketing : qu’est-ce que c’est ?

bibliothèque

« Oubliez tout ce que vous avez appris sur le marketing ! », c’est le titre détonnant de la Harvard Business Revue de juin 2015.

Si le marketing doit faire sa révolution, c’est en réalité dans les moyens utilisés et non dans les principes fondamentaux.

Le data-driven marketing est un marketing éclairé et objectivé par les données. Concrètement, c’est un marketing avec les moyens de l’ère digitale où les études sont remplacées par les données et où le marketing mix est remplacé par la maîtrise du parcours client. Le remplacement des études par les données répond aux 3 exigences vues plus haut et qui aident le marketeur à traiter plus d’informations, plus vite et de manière plus fine :

– plus d’informations : l’ensemble des données marketing, notamment digitales, sont mises en cohérence et en perspective pour une connaissance client consolidée.

– plus vite : il permet de traiter ces données en temps réel, voire de faire du prédictif.

– plus finement : adieu la ménagère de moins de 50 ans et bonjour l’ultrapersonnalisation des messages.

 

through Scoop.it from: www.influencia.net

See on Scoop.itDIGITALISATION MARKETING