Premiers pas

Kit de survie Premiers pas

MVP : source d’innovation

digital-emois.fr

Innover avec le MVP

L’idée c’est d’avoir le plus tôt possible un prototype pour expérimenter son produit et, au travers de l’interaction avec les consommateurs et l’analyse des analytics de comprendre le comportement, l’usage, de modifier le produit, l’améliorer de façon incrémentale jusqu’à ce qu’il soit parfait !

C’est ce que l’on nomme la stratégie de développement de produit « minimum viable product », utilisée pour tester la viabilité d’un produit via un prototype assez qualitatif pour disposer de remontées de données en volumes suffisant. Cette méthode permet tous types de tests (sur le prix, les messages-clés, ­l’expérience utilisateur, etc.), à tel point qu’une partie de la fonction marketing pourrait être directement transférée au sein de l’équipe produit.

Le « product owner » interagirait ainsi avec une sous-communauté ou étudierait les analytics pour améliorer, en circuit court, l’offre.

L’utilisation des données d’interaction client donne une compréhension quasi immédiate de ce que fait le consommateur et  permet des corrections rapides, créant des boucles de rétroaction rapides et, progressivement, des niveaux d’efficacité croissants.

Reid Hoffman – Fondateur LinkedIn “Si vous êtes fiers de votre produit quand vous le lancez, c’est que vous le lancez trop tard !”. Cette expression résume bien ce qu’apporte la révolution digitale au marketing. Cette capacité d’accroître le ‘touch point’ c’est à dire l’interaction avec le consommateur pour mieux le connaître et le comprendre, c’est une nouvelle forme d’innovation appuyée par les  datas et l’analytics.

 

Premiers pas

Mon vrai métier ? Marketing.

digital-emois.fr

‘Dis maman, c’est quoi ton métier ?’

Expliquer à ma fille de 7 ans à quoi maman passe ses journées et pourquoi à 40 ans (passés tout juste) elle est obligée de retourner à l’école, n’est pas simple.

Mais avec un peu de temps et de pédagogie : j’arrive à lui faire comprendre.

‘Dis, ma grande, c’est quoi au juste ton métier ?’

Expliquer à papa et maman, heureux retraités comment leur fille chérie occupe ses journées et justifie son salaire, n’est pas une démonstration facile.

Non, maman je ne fais pas de la pub. Non, papa je ne suis pas commerciale. Je fais du Marketing.

Avec encore plus de temps et encore plus de pédagogie : j’arrive à leur faire comprendre

Après avoir expliqué le marketing à mes enfants, mes parents, j’ai trouvé encore plus compliqué comme situation :

Expliquer en interne de l’entreprise en quoi le métier marketing a changé, change et changera !

‘Dites, Marie-Eve, pouvez-vous présenter en quelques slides l’activité de votre département et justifier vos besoins récurrents de formation pour vos équipes ?’

Non, on ne fait pas que de la mise en forme, du coloriage et des dépliants. Oui, c’est bien nous qui pensons et animons les sites web. Oui, on sait envoyer des emails … Oui, je vous assure, j’ai besoin d’un profil avec idéalement issu de l’IT …

Illustrer en quoi, mon département est devenu plus ‘techos’ que ‘com’ qu’avant et justifier des besoins en formation sans cesse grandissant : ça c’est un réel défi !

Heureusement, pour démontrer la complexité de notre activité  j’ai ma solution : le site Growthverse.

Ce site apporte une visualisation interactive de l’ensemble de l’univers du marketing, c’est tout l’écosystème de la technologie de marketing en un clic !

digital-emois.fr

Cet outil en ligne segmente, répertorie, mappe et présente plus 600 plateformes de services et outils de la technologie marketing en fonction des  différents types d’usage : automatisation marketing, marketing de contenu, acquisition de trafic organique, analyse …

Une visualisation claire et ergonomique à garder dans ses favoris :

– pour illustrer combien notre métier est compliqué (et demande BEAUCOUP de connaissance et d’intelligence !)

– pour rechercher une solution technique à un besoin marketing

Voici le lien vers la constellation marketing, bon voyage  : http://www.growthverse.com/overview

Kit de survie Premiers pas

Comment évaluer ma popularité sociale

# Comment estimer sa popularité sociale ? 

Klout.com, outil gratuit, dans sa version de base, calcule en temps réel la popularité sociale d’une personne à travers son activité sur les réseaux sociaux. Pour s’inscrire, c’est très simple et rapide : il suffit de lier son compte Facebook ou Twitter et de fournir une adresse email.

La popularité sociale ne se limite pas au nombre de fans, likes ou amis, elle englobe la capacité à interagir et faire réagir les autres : c’est à dire le niveau d’influence. A date, Klout mesure l’e-réputation sur Twitter, Facebook, Linkedin, Foursquare, Google+, Instagram, Pinterest et Youtube principalement.

Klout a développé un algorithme qui sur la base de mon activité et du niveau d’interaction calcule un score compris entre 1 & 100. Ce score est mis à jour quotidiennement mais un historique sous format graphique est disponible en ligne pour me permettre de suivre son évolution.

Vous vous demandez ce qu’est un bon Klout ?  La moyenne se situe à 40, seuls les 5% d’internautes les plus influents de la toile ont un score Klout supérieur à 60.

# Comment développer sa popularité sociale   ?

Pour augmenter son Klout, il convient d’être proactif en créant des discussions avec sa communauté, en posant des questions et postant des commentaires sur les forums, en élargissant sa communauté à des influenceurs (qui ont déjà un fort Klout). 

Le module de recherche de Klout.com permet d’identifier les influenceurs d’une thématique mais aussi les posts les plus populaires par réseaux. Il suffit alors de s’abonner aux influenceurs et de partager les posts populaires, directement d’ailleurs à partir de la plateforme de partage Klout.com

# Quelle importance accordée à ce score ?

Klout ou pas Klout ? Les avis divergent.

Certes, le score est partiel : la méthode de calcul reste secrète et difficile à déchiffrer, une partie des réseaux sociaux populaires tels que Pinterest ou Youtube sont sans impact sur ma note.

Reste que ce score est une référence et qu’il permet de jauger rapidement un profil, d’ailleurs de nombreux cabinets de recrutement utilisent Klout pour mesurer et vérifier l’influence des candidats postulant pour des emplois liés au digital, marketing, communication…

Retrouvez le tuto pour découvrir et utiliser simplement Klout.com : TUTO KLOUT

Digital-émois Kit de survie Premiers pas

Ma stratégie de mots de passe

clefs

Garder facilement en tête tous vos mots de passe

Pour exister en social media, vous allez devoir, en quelques jours ou semaines ouvrir un nombre impressionnant de comptes, de profils, d’accès. Se rappeler de tous ses mots de passe devient alors la première épreuve du TM (Traditionnel Marketeur), le quadra marketing formé aux traditionnels 4P qui  débute sa vie sur les réseaux sociaux.

lire la suite

Kit de survie Premiers pas

Personal branding : le produit c’est moi

digital-emois.fr

BASSE DEF154

Passer du marketing traditionnel au digital market impose de pénétrer le coeur de la machine : le social media. Le DM (Digital Marketeur) doit assurer son personal branding afin de démontrer sa connaissance des leviers.

Pour  vous faire connaître, mettre en lumière vos projets, vos domaines de compétences, il est indispensable d’être connu et reconnu dans la communauté où vous évoluez.

Quels sont les plus de votre produit ? Quelle est votre e-réputation? Quelle image souhaitez-vous donner de vous ? N’oubliez-pas : le produit, c’est vous.

lire la suite