Monthly Archives

janvier 2017

Kit de survie Marketeur au bois dormant

Kit de survie marketeur au bois dormant

Il était une fois un marketeur endormi sur ses connaissances, ses savoirs et ses pratiques …

Fini le Tradi Market, à nous le Digital Market.

Je viens de rédiger cette thèse professionnelle. Elle est dédiée à tous les marketeurs d’avant. Ce travail se veut comme un état des lieux des changements à avoir en tête d’une part et comme un guide pratique, un kit de survie pour s’en sortir et durer.

Digital-émois, digitalise-moi, digital & moi !

Bonne lecture.

Regard Scoop.it

Futur de la DMP : les robots aux commandes du marketing


Des données comme s’il en pleuvait …

Le rêve du directeur du marketing est enfin exaucé. Mais comment transformer cette abondance de chiffres en source de revenus. Les data management platforms (DMP) sont devenues un outil indispensable pour y réussir, mais elles n’ont pas encore livré toutes leurs potentialités. Directeurs marketings, vous êtes assis sur un tas d’or.

Telle est l’analyse de Vincent Luciani, directeur général d’Artefact.

La plus grande gageure sera technique pour passer à la deuxième ère data-driven.

Voici les 4 tendances à suivre pour relever ce défi :

  1. La réconciliation des parcours on et offline
  2. La diversification des cas d’usages
  3. Créativité et personnalisation
  4. Storytelling et campagnes continues

Dès aujourd’hui, la R&D et l’utilisation innovante de la data peut accroître significativement l’intérêt d’une DMP et en faire un vrai outil d’appui marketing. Mais demain, les progrès technologiques feront des outils basés sur l’intelligence artificielle de tels supports d’aide à la décision qu’ils pourraient peut-être même supplanter le directeur marketing !

Sourced through Scoop.it from: www.usine-digitale.fr

Kit de survie Premiers pas

MVP : source d’innovation

digital-emois.fr

Innover avec le MVP

L’idée c’est d’avoir le plus tôt possible un prototype pour expérimenter son produit et, au travers de l’interaction avec les consommateurs et l’analyse des analytics de comprendre le comportement, l’usage, de modifier le produit, l’améliorer de façon incrémentale jusqu’à ce qu’il soit parfait !

C’est ce que l’on nomme la stratégie de développement de produit « minimum viable product », utilisée pour tester la viabilité d’un produit via un prototype assez qualitatif pour disposer de remontées de données en volumes suffisant. Cette méthode permet tous types de tests (sur le prix, les messages-clés, ­l’expérience utilisateur, etc.), à tel point qu’une partie de la fonction marketing pourrait être directement transférée au sein de l’équipe produit.

Le « product owner » interagirait ainsi avec une sous-communauté ou étudierait les analytics pour améliorer, en circuit court, l’offre.

L’utilisation des données d’interaction client donne une compréhension quasi immédiate de ce que fait le consommateur et  permet des corrections rapides, créant des boucles de rétroaction rapides et, progressivement, des niveaux d’efficacité croissants.

Reid Hoffman – Fondateur LinkedIn “Si vous êtes fiers de votre produit quand vous le lancez, c’est que vous le lancez trop tard !”. Cette expression résume bien ce qu’apporte la révolution digitale au marketing. Cette capacité d’accroître le ‘touch point’ c’est à dire l’interaction avec le consommateur pour mieux le connaître et le comprendre, c’est une nouvelle forme d’innovation appuyée par les  datas et l’analytics.